Archives d’Auteur

L’énergie, l’esclavage, la baleine…

 

– Bon d’accord, je te raconte encore si tu veux…

Avant, l’énergie c’était les esclaves… Après aussi, oui, merci de ton intelligente remarque 😉

… La baleine fut chassée depuis le moyen âge. Les premières traces historiques admises sont des documents qui attestent la chasse des basques au XIe siècle et un poème japonais du Xe siècle qui évoque la capture des cétacés…

Avant 1800, on s’éclairait à l’aide de torches, de chandelles de suif et de lampes à huile extraites de graisses animales. Pourquoi l’huile de cachalot était plus la plus populaire ? Parce qu’elle puait moins et produisait moins de fumée que les autres !… Et puis il y a eu les pièces de train à graisser avec l’invention de la locomotive à vapeur en 1804 par Trevithick, que Stephenson lui a piquée 13 ans plus tard pour l’exploiter commercialement ! Les colons s’y mettent en Amérique avec leur « conquête de l’Ouest » assassine et ça, c’est pas bon pour les baleines !…

… Mais heureusement… Le canadien Gesner invente le kérosène en 1854 (pas celui des avions hein, mais l’huile de charbon 😉 ) pour l’éclairage, ce qui sauva les baleines !…

… Et heureusement… les américains Drake et Bissel (qui aimaient certainement patouiller dans la bouillasse noire et gluante), « découvrent » le pétrole en 1859 et Rockefeller (déjà oui…) en profite pour l’exploiter commercialement, ce qui sauva du coup les cachalots et les baleines !…

Tout baignait dans l’huile jusqu’à ce qu’Edison balance son ampoule électrique en 1879, ce qui menaça (en partie) le pétrole et re-menaça (en partie) les baleines…

… Mais heureusement, en 1896, Henry Ford pondit la première voiture à essence en s’amusant dans son jardin, ce qui arrangea les affaires du pétrole… La même année, Becquerel mit par hasard le premier pied dans l’énergie nucléaire avec ses « rayons uraniques ». Ce fut le début de la fin pour Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima, etc, sachant que certains États ne communiquaient pas sur les accidents nucléaires.
Certains accidents étant couverts par le secret défense, leurs circonstances et leur gravité ne furent donc pas connues avec précision… Mais tout cela sauva encore plus les baleines !…

(Crottouille ! J’ai fait un saut involontaire dans le futur du passé avant l’heure ! Fermons la parenthèse) et reprenons !

Comme on pouvait faire fonctionner et fabriquer plein de trucs avec le pétrole et ses dérivés, le monde entier se mit à en chercher avec frénésie… Plus on en cherchait, plus on en trouvait, plus on en vendait, plus on en voulait donc plus on en cherchait… Moins on en trouvait, plus on se l’arrachait…. Piège à cons !!… J’aurais bien du mal à compter les guerres pour l’énergie mon petit !!…

– Mais Mamie… Et les baleines dans tout ça ?

– Je ne vais pas t’apprendre qu’elles n’ont JAMAIS été sauvées, puisqu’il n’y en a plus !… On a eu le Capitaine Watson qui s’est battu pendant quelques décennies contre la chasse à la baleine des japonais, qui continuaient à flinguer au nom de la « recherche scientifique »‘… Mais c’était trop tard… Il n’y en avait plus assez et elles se sont éteintes….

… Tu vois mon chéri, je n’ai plus de haine… J’en ai eu très longtemps pourtant !… L’humain était insassiable tout en militant contre le gavage des oies ! L’humain était devenu un non-sens…

A force de vouloir toujours plus de sources d’énergie à brûler pour le business et le pouvoir de quelques-uns sur tous les autres, car c’est bien de cela dont il s’agissait, ben ils ont tout fait péter !…

Je ne sais pas si c’est une chance ou pas, d’avoir survécu à toutes ces conneries…

– J’vais jouer dehors !… (il se précilpite vers la porte de la cabane)

– Et sans masque bien sûr ! P’tit con !… Z’y va ! J’t’aime !